Chirurgie de la main - arthrose digitale à Rennes

L’arthrose digitale, ses causes, ses manifestations et son traitement

L’arthrose digitale et le vieillissement

Le glissement et la bonne répartition des forces lors des mouvements dont les articulations des phalanges de la main ont besoin sont assurés par des cartilages articulaires. Le vieillissement anormal ou prématuré des cartilages articulaires est la caractéristique de l’arthrose, qui est alors dite « essentielle ».

L’arthrose digitale post traumatique

Cette forme d’arthrose ne doit pas être confondue avec celle qui peut apparaître à la suite de traumatismes articulaires. On parle alors d’une arthrose post traumatique. Celle-ci est consécutive à une détérioration de l’articulation causée par un traumatisme. Ce peut être une blessure liée à une pratique sportive, à un accident du travail ou à la répétition d’un geste professionnel. L’articulation de la phalange peut aussi avoir été atteinte mors d’un accident domestique ou de la circulation. Cette forme d’arthrose peut se limiter à une partie seulement des articulations, ayant été traumatisée.

Arthrose ou arthrite : quelle différence ?

L’arthrite est le résultat d’une dégénérescence cartilagineuse. Elle apparaît en affection secondaire de maladies inflammatoires. Parmi les plus souvent citées, la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique.

Suis-je atteint d’arthrose digitale, et quels en sont les signes ?

Avant toute chose, il faut savoir que l’arthrose digitale peut aussi bien se limiter à une seule articulation que toucher plusieurs d’entre elles. La douleur ressentie à un seul doigt de la main n’élimine pas le diagnostic d’arthrose digitale.

Les signes et symptômes de l’arthrose digitale sont multiples. Ils peuvent être associés ou uniques.

  • L’articulation est gonflée, en général des deux côtés. Une douleur d’intensité variable est associée. Elle peut devenir chronique, avec des épisodes nettement plus douloureux. L’absence temporaire de douleur n’est pas liée à une phase de « mieux », et elle peut intervenir alors que l’articulation est atteinte.
  • La dégradation cartilagineuse peut s’accompagner d’une production excessive de liquide synovial. Si la pression exercée par le liquide synovial est trop forte, il peut provoquer une hernie, qui prend la forme d’un kyste dorsal ou dorso-latéral.
  • Les nodules peuvent apparaître, eux aussi sur la face dorsale ou latérale de l’articulation. Ils se caractérisent par leur volume peu important et leur dureté. Le médecin vous parlera de nodules de Bouchard, ou d’Herbeden s’ils sont localisés sur l’index ou le majeur.
  • Un autre signe couramment observé est la désaxation de l’articulation. Associée dans bien des esprits à l’âge et au vieillissement, la désaxation est un signe très visible, et mal vécu par les personnes qui en sont atteintes.
  • La destruction de la structure de l’articulation s’accompagne d’une perte de mobilité des phalanges. L’extension et la flexion sont réduites, même si le symptôme n’est pas évident pour le patient, dans la mesure où son apparition a été progressive.

Quels traitements médicamenteux le médecin orthopédiste propose-t-il ?

Compte tenu de la diversité des manifestations de l’arthrose digitale, le praticien veille à adapter précisément le traitement à chaque cas.

Le traitement médical est toujours un préalable à une éventuelle intervention chirurgicale. Sa forme et sa durée sont conditionnées par la fréquence des crises d’arthrose digitale, ainsi que par le niveau de douleur à laquelle le patient est confronté.

Les antalgiques et anti-inflammatoires sont le plus souvent suffisants pour soulager la douleur pendant les crises. On peut leur associer des corticoïdes et une immobilisation par attelle, voire des infiltrations intra-articulaires. Cette mesure temporaire permet de faire face aux crises les plus douloureuses et invalidantes.

Les traitements entre les crises peut consister en des anti-inflammatoires, avec un dosage moindre. En fonction de l’état de l’articulation, le médecin peut prescrire des médicaments destinés à protéger le cartilage, des attelles nocturnes ou des injections de lubrifiant cartilagineux.

Faut-il opérer une main souffrant d’arthrose digitale ?

Lorsqu’elle est envisagée, l’intervention chirurgicale doit répondre à des critères précis :

  • L’échec de la voie médicamenteuse. Le patient est alors sujet à des douleurs permanentes et invalidante, auxquelles les traitements médicaux ne suffisent plus.
  • Une perte de mobilité des phalanges non compatible avec la vie personnelle ou professionnelle du patient. Le chirurgien intervient alors pour redonner une mobilité permettant de retrouver un usage correct et sans douleurs du membre.
  • Une souffrance psychologique du patient face à une déformation invalidante et disgracieuse.

En quoi consiste l’intervention du chirurgien orthopédiste spécialiste de la main ?

Il n’est pas possible de résumer en un article l’ensemble des techniques opératoires et des interventions qui peuvent être envisagées pour traiter l’arthrose digitale.

Seul un diagnostic, établi pendant la consultation sur la base des résultats du traitement médicamenteux, des observations, analyses et supports radiologiques, permet de déterminer ce qui sera le plus à même de soulager les douleurs et restaurer la mobilité des articulations sur le long terme. Les différents traitements chirurgicaux et les complications éventuelles sont abordés dans le document « Qu’est-ce qu’une arthrose digitale interphalangienne ? ».

Par le Docteur Pierre Siret, chirurgien orthopédique à l’IRCOMS Rennes.

Dr Pierre Siret, chirurgien spécialiste de la main à RennesLe Docteur Pierre Siret est membre de la Société Française de Chirurgie de la Main depuis 2003. Il a pratiqué au sein du Service de chirurgie orthopédique et réparatrice et Rennes Urgence Main. Titulaire d’un DIU de microchirurgie, il a collaboré à la mise au point de matériel chirurgical et prothèses dans le domaine de la main.

Le Docteur Pierre Siret consulte sur rendez-vous au sein de l’Institut Rennais de Chirurgie Orthopédique et de Médecine du Sport de Cesson-Sévigné. Il intervient dans le cadre de l’Hôpital Privé Sévigné.