Bienvenue,

Horaires : Lundi au Vendredi : 8h30-13h et 13h30-19h
  Contact : 02 99 25 34 44

Tous les articles de Pierre Laudrin

entorse après chute de ski

Entorse du genou au ski : que faire à votre retour?

L’entorse de genou est un accident très fréquent lors de la pratique du ski ou du snowboard.

En général, le médecin de montagne a déjà fait un premier diagnostic et donné les premiers soins. Son examen clinique ‘à chaud’ permet souvent d’estimer l’importance des lésions. Une radio a été faite pour éliminer une fracture ou pour rechercher un arrachement osseux. Le genou est immobilisé, le traitement antalgique et anti inflammatoire débuté. Si l’appui est impossible, un traitement anticoagulant a été prescrit en prévention de la phlébite.

A votre retour, un bilan s’impose pour confirmer le diagnostic et envisager la suite de la prise en charge.

    • Un nouvel examen clinique à 10/15 jours permet souvent de tester le genou et de recherche une laxité (témoignant la rupture d’un ligament).

    • On peut prescrire si besoin une IRM pour affiner le diagnostic, rechercher une atteinte méniscale fréquemment associée aux lésion ligamentaires.

    • On peut à ce stade avoir déjà une idée assez précise des lésions et envisager alors les suites :

      poursuite du traitement symptomatique (glaçage séquentiel du genou, poursuite si besoin du traitement antalgique et anti inflammatoire).

      On utilise souvent une attelle articulée permettant la marche, et le plus souvent on peut quitter les béquilles et stopper le traitement anticoagulant.

      La rééducation est alors débutée. Le protocole est déterminé selon le bilan lésionnel effectué, la douleur, l’activité du patient.

Il faut ensuite être de nouveau réévalué après un bon cycle de rééducation pour juger du résultat. On peut alors s’aider de différents test pour juger de la récupération musculaire, de la laxité ligamentaire. Un certain nombre d’entorses sont dites ‘bénignes’ et la reprise des activités personnelles et sportives se fera progressivement. Dans d’autres cas, les lésions sont plus graves (rupture du ligament croisé antérieur, association à d’autres lésions ligamentaires ou des ménisques) et il faudra envisager une opération.

L’IRCOMS est une structure qui permet l’ensemble de la prise en charge, du diagnostic, du suivi, et de la chirurgie ligamentaire ou méniscale du genou. Vous serez selon les cas dirigés vers le médecin rééducateur ou vers le chirurgien orthopédiste.

En savoir +