Chirurgie prothèse du genou à Rennes

La chirurgie du genou : quand opérer, et quelle prothèse ?

La pose d’une prothèse de genou permet de retrouver confort et mobilité, notamment pour les patients souffrant de gonarthrose. Elle peut être envisagée lorsque les autres voies de traitement ont atteint leurs limites ou ont échoué. Le Docteur Charles Catier, spécialiste du genou au sein de l’Institut Rennais de Chirurgie Orthopédique et de Médecine du Sport, présente les prothèses unicompartimentales et totales de genou, leurs indications et les suites opératoires.

La Prothèse UniCompartimentale (PUC)

Qu’est-ce qu’une Prothèse UniCompartimentale du genou ?

Prothèse UniCompartimentale mise en place remplaçant le cartilage usé.
Prothèse UniCompartimentale mise en place remplaçant le cartilage usé. (Dr Catier, Ircoms Rennes)

L’intervention chirurgicale porte sur le remplacement d’une partie du genou, quasi majoritairement le compartiment fémoro-tibial interne. Une condition est que le genou doit être stable dans tous les plans (antéro-postérieur et médio-latéral). Il ne doit pas exister de lésion ligamentaire, notamment du ligament croisé antérieur. La Prothèse UniCompartimentale du genou (voir photo ci-dessus) vient combler l’usure du cartilage en jouant le rôle d’une « cale ». La mise en place d’une PUC est un geste moins lourd que celle d’une Prothèse Totale du Genou.

Les indications de la Prothèse UniCompartimentale

La Prothèse UniCompartimentale du genou est prescrite en cas d’arthrose évoluée d’un seul compartiment fémoro-tibial du genou, ostéonécrose du condyle interne avec une douleur localisée en regard. Elle concerne des patients de plus de 55 ans, avec un genou stable et souple et un IMC (index de masse corporelle) inférieur à 35.

La Prothèse Totale de Genou (PTG)

Qu’est-ce qu’une Prothèse Totale de Genou ?

Lors de l’intervention, le chirurgien orthopédiste va procéder au remplacement de la totalité du genou : articulation fémoro-tibiale et articulation entre la rotule et le fémur (fémoral-patellaire). La pose d’une Prothèse Totale de Genou est possible même si les ligaments croisés qui participent à la stabilité antéro-postérieure sont rompus. En effet, c’est la forme de la prothèse qui assure la stabilité sa stabilité. En revanche, les ligaments latéraux doivent être intacts.

Les indications de la la Prothèse Totale de Genou

La Prothèse Totale de Genou est prescrite si le patient présente :

  • Une arthrose globale du genou (bi ou tri-compartimentale),
  • Un genou instable avec une laxité importante ligamentaire ou un antécédent de rupture du LCA,
  • Une obésité majeure,
  • Une fragilité osseuse (ostéoporose, maladie rhumatismale, chondrocalcinose).

Quand faut-il poser une prothèse du genou ?

Que ce soit pour une prothèse unicompartmentale ou totale du genou, l’intervention est envisagée dans des cas bien précis.

Les pathologies amenant à la pose d’une prothèse du genou

  • L’arthrose du genou, ou gonarthrose, est la pathologie principale conduisant à une intervention et à la pose d’une prothèse. Elle peut être symptomatique, idiopathique (de cause inconnue), ou secondaire après un traumatisme du genou.
  • La meniscectomie, qui consiste en l’ablation d’une partie lésée du ménisque. L’intervention effectuée par un chirurgien orthopédiste est faite par arthroscopie.

L’échec du traitement médical

Le patient auquel la pose d’une prothèse du genou est proposée est en situation d’échec de traitement médical. Cela suppose que celui-ci avait été bien conduit et adapté au patient, et que toutes les voies possibles ont été explorées sans succès (antalgiques, anti-inflammatoires, infiltrations et visco-supplémentation).

Quel est le déroulement de la pose d’une prothèse de genou, PUC ou PTG ?

Le bilan pré-opératoire

Le chirurgien orthopédiste effectue ou prescrit un certain nombre d’actes préparatoires à l’intervention :

  • un bilan radiologique complet, parfois complété par un arthroscanner ou une IRM,
  • une consultation auprès de l’anesthésiste, et d’un cardiologue si nécessaire,
  • un bilan infectieux, dentaire obligatoire, parfois urinaire et ORL en fonction des symptômes et antécédents.

La préparation avant l’opération

  • Dépilation du membre inférieur à la crème dépilatoire (J-2).
  • Douche avec savon antiseptique (J-1 et le jour de l’intervention).

L’intervention

Le geste chirurgical consiste, par une incision en avant du genou de 10 à 15 cm, à recouper les surfaces usées fémorale et tibiale à l’aide d’une instrumentation spécifique. La prothèse sera ensuite mise en place, cimentée ou non à l’os en fonction de sa qualité. Dans ce cas, la prothèse est recouverte d’une surface poreuse ostéoconductrice dans laquelle l’os repousse. Pour la PUC, le reste du genou n’est pas touché.

Quelle est la durée d’hospitalisation lors de la pose d’une prothèse de genou ?

L’hospitalisation pour pose d’une Prothèse UniCompartmentale :

  • J0 : Intervention de 60 à 70 minutes sous anesthésie générale ou loco-régionale. Levé au bord du lit dans la journée.
  • J1 : Reprise d’appui et ablation du drain. Marche en béquilles avec le kinésithérapeute.
  • J2 : Travail dans les escaliers, puis sortie validée par le chirurgien et l’équipe soignante.

L’intervention pour pose d’une Prothèse Totale de Genou est un peu plus longue, entre 60 et 120 minutes. Les suites sont semblables à celles de la PUC.

Qu’est-ce que la Récupération Accélérée Après Chirurgie (RAAC) ?

La RAAC est un protocole médico-chirurgical permettant d’améliorer la récupération et la fonction après une chirurgie prothétique. Elle permet notamment de diminuer la survenue de complications, ainsi que la durée moyenne du séjour hospitalier. Elle contribue également à augmenter la satisfaction et la confiance du patient envers son chirurgien. Tous les patients ne sont pas éligibles à ce type de prise en charge dans le cadre d’une prothèse du genou.

Quelles sont les suites post-opératoires d’une pose de prothèse de genou ?

  • Rééducation immédiate à domicile et rééducation libérale : Sevrage progressif des béquilles, récupération des amplitudes, entretien musculaire et travail de l’équilibre. Cette rééducation dure en général de 4 à 8 semaines.
  • Soins infirmiers pendant 15 jours avec un pansement étanche permettant de prendre des douches brèves.
  • Prise en charge de la douleur à domicile : Cryothérapie régulière (1/2 heure toutes les 3 heures). Un traitement antalgique est nécessaire pendant 15 jours (paliers 2, puis rapidement palier 1 type paracétamol).
  • Reprise de la conduite entre 4 et 6 semaines.
  • L’arrêt de travail est de l’ordre de 3 mois, parfois plus, notamment pour les métiers physiques. Le résultat définitif est en général obtenu à 6 mois.

Photo du haut : Prothèse UniCompartimentale de Genou. (Docteur Charles Catier, Ircoms Rennes)

Docteur Charles Catier, chirurgien spécialiste du genou à Rennes.

Le Docteur Charles Catier opère au sein de l’Institut Rennais de Chirurgie Orthopédique et de Médecine du Sport, dans le cadre de l’hôpital Privé Sévigné. Il est spécialiste de l’appareil locomoteur et titulaire d’un DU d’arthoscopie.