Le bâtiment de l'Institut Rennais de Chirurgie Orthopédique et de Médecine du Sport, à Cesson-Sévigné.

Du nouveau pour les consultations de chirurgie orthopédique à Rennes

Pierre Laudrin, chirurgien au sein de l’Institut Rennais de Chirurgie Orthopédique et de Médecine du Sport, nous parle des prochains locaux de l’Ircoms. Un projet qui met le patient au cœur des attentions, aussi bien pour le diagnostic et le traitement que pour son bien-être.

Pourquoi créer un centre dédié à la chirurgie orthopédique à Rennes ?

Dr P Laudrin, chirurgien orthopédiste Rennes, genou et hanche

Le Docteur Pierre Laudrin, chirurgien orthopédiste spécialiste du genou et de la hanche à Rennes.

Le centre de consultation et rééducation actuel de l’Ircoms, situé au sein de l’Hôpital Privé de Cesson-Sévigné, nous offre de très bonnes conditions de travail, avec tout ce qui est nécessaire pour établir un diagnostic dans nos spécialités. Avec ce projet porté par l’Institut Rennais de Chirurgie Orthopédique et de Médecine du Sport, nous souhaitons apporter aux patient un environnement encore plus agréable, et encore plus de simplicité dans la prise de rendez-vous, la consultation et le traitement. Nous avons également une vision globale de la médecine de l’appareil locomoteur.

Nous souhaitons proposer aux habitants de l’Ille-et-Vilaine et de la Mayenne une structure dans laquelle ils trouveront sur place leur chirurgien orthopédiste, leur médecin rééducateur, mais aussi des radiologues, ostéopathes, kinésithérapeutes, et même une salle de sport, sans se déplacer plusieurs fois et sans multiplier les rendez-vous.

Vous sortez vraiment du cadre classique d’un hôpital ?

Tout à fait. Nous sommes tous des chirurgiens spécialisés et ayant reçu une formation pointue dans notre domaine. Nous nous entourons des meilleurs spécialistes de l’orthopédie et de la médecine du sport de Rennes. Ensemble, nous bâtirons un lieu qui propose à la fois une médecine sérieuse, en pointe et reconnue dans la Bretagne et au-delà, tout en échappant à ce que l’hôpital peut avoir de stressant en termes d’accessibilité, de cadre et d’attente.

Oui, mais là on reste dans un domaine purement médical. Je crois que votre projet va encore plus loin ?

C’est exact. Nous créons également un centre de rééducation d’orthopédie, avec notamment une grande piscine. Elle sera utilisée pour la rééducation, et pourquoi pas pour le loisir en dehors des périodes de rééducation. Nous travaillons actuellement à un accord avec une salle de sport très bien implantée à Rennes. Des médecins spécialistes sont également amenés à nous rejoindre, ainsi que des sociétés qui gravitent toutes autour du domaine de la santé, de l’orthopédie, de la rééducation et du bien-être.

Et un restaurant, des expositions ? C’est plus surprenant !

Et il y aura en effet un restaurant. Là aussi, nous sommes exigeants, et le restaurant choisi respectera les points qui nous sont chers pour le bien-être et la santé : le bio, une cuisine de qualité, tout en restant abordable. Nous prévoyons même de pouvoir organiser de petites expositions d’art. Ce concept existe déjà dans un cabinet médical, et les retours sont excellents. Nous voulons vraiment que le patient soit accueilli dans les meilleures conditions, dans un cadre qui soit rassurant, en échappant à l’ambiance parfois anxiogène que l’on peut retrouver dans certains services des cliniques.

Qu’attendent les personnes souffrant du pied, du genou, de la hanche, de l’épaule, coude ou main qui ne soit pas déjà proposé ?

Nous voulons élargir l’offre en matière de rééducation fonctionnelle, de réadaptation au sport, de réathlétisation. Prenons un exemple. Avec la salle de sport, nous interviendront également dans ce que l’on appelle le sport santé. Il est désormais possible de pratiquer le sport dans une salle dédiée, avec une ordonnance. Cette pratique a démontré ses effets bénéfiques dans nombre de pathologies chroniques telles que le diabète. Elles sont aussi une aide au mieux-être pour les personnes atteintes d’un cancer.

Vous avez certainement songé à la facilité d’accès, et au parking, auxquels les patients qui ont un rendez-vous en consultation sont très attentifs ?

Le parking est un problème qui touche certains établissements, cliniques et hôpitaux à Rennes. Nous avons prévu une surface de parking très importante, permettant de s’assurer que personne ne sera condamné à errer longuement à la recherche d’une place, puis à marcher sur une distance importante. N’oubliez pas que le bâtiment sera dédié uniquement à la chirurgie orthopédique et à la rééducation. De plus, nous serons à proximité immédiate du métro (station Cesson-Viasilva de la ligne B), et bien sûr juste à côté de l’Hôpital Privée Cesson. L’emplacement de notre centre de chirurgie orthopédique et de médecine du sport à Rennes est idéal, car nos patients peuvent venir facilement de toute l’Ille-et-Vilaine, de Mayenne, et même des Côtes d’Armor.

Qu’est-ce qui va changer pour les interventions chirurgicales ? Les patients bénéficieront-ils toujours de la qualité de service d’une clinique réputée et de ses installations ?

Les interventions chirurgicales seront pratiquées comme aujourd’hui dans les blocs opératoires de l’Hôpital Privé de Cesson-Sévigné. Toutefois, les petits gestes médicaux ne nécessitant pas un bloc opératoire ou une anesthésie générale pourront être réalisés sur place. Je pense par exemple aux infiltrations sous échographie. Ces actes seront pratiqués dans des salles techniques, plus légères que les gros blocs opératoires, tout en présentant les mêmes garanties quant aux normes d’hygiène et d’équipements. Il est clair que nous n’aurons sur place ni bloc opératoire, ni chambres. Ce sera un lieu de consultation orthopédique, de radiologie, de tests divers aidant au diagnostic, et de rééducation.

Pouvez-vous nous parler du planning ?

Les travaux vont commencer en 2020, pour une ouverture prévue en 2021. Nous partons d’un bâtiment existant, mais qui sera totalement refait, pour correspondre exactement à notre vision de l’accueil et de la prise en charge des patients. Bien sûr, l’Ircoms continue à offrir à ses patients une infrastructure moderne, complète, et tous les moyens de diagnostic et traitement au sein de l’Hôpital Privé Sévigné.